Avant, j'écrivais des mots ennuyants sur les pages d'un journal que m'avaient offert mes parents pour mes sept ans. J'écrivais des histoires toute en subtilité : « Hôpital, hôpital, dis moi ce qui va arriver à mon père ? ». Je vulgarisais pour moi-même des procédures médicales que je comprenais déjà… pertinent !

C'est l'été précédant ma troisième année qui a tout fait basculer. Mon premier véritable voyage pour ma première véritable histoire. Ce n'était pas grand-chose, pourtant.

Rien que le souvenir de nuits de camping sauvage sur le sable.
Rien qu'une abeille nomade qui traversait le Saint-Laurent et se laissait envoûter par le bruit des vagues et l'odeur saline de l'eau.
Rien qu'une histoire de mer.

La première.

E comme Écrire