Je suis née un soir d’hiver. Ce n’est pas ma faute.
Ce sont des choses qui arrivent.
Je suis née trois jours après mon frère, deux jours avant Noël.
Je n’ai rien choisi, rien demandé.

Paraît pourtant qu’il y a eu urgence à la sortie : « Mais arrêtez de pousser, madame ! Le médecin n’est pas encore arrivé ! »
Et la madame de lui répondre : « Facile à dire ! »
Comme quoi, dès le début, j’étais difficile à retenir !

Après, les gens ont compati : « Pauvre toi ! Célébrer ton anniversaire si près de Noël… Tu trouves pas ça trop dur ? » Et le moi de leur répondre : « C’est mon anniversaire. Pourquoi est-ce que je trouverais ça dur ? »

J ’ai donc eu le malheur de naître un soir d’hiver qui sentait déjà trop le temps des fêtes. Y a des karmas pires que d’autres…

 

A comme Anniversaire